(+32) 0491 555 844

Bon, les enfants, aujourd’hui, rapide révision…

Qui peut me dire quelles sont les maladies contagieuses classiques que l’on risque de rencontrer aux alentours et après la fête de Mabon ?

– Moi, moi, moi, je sais tout ça, évidemment !

Oui, Gérard, je t’écoute…

– Il y a le rhume.

Exact. Le rhume est une infection souvent bénigne des voies respiratoires supérieures, c’est-à-dire le nez et la gorge. On n’en meurt généralement pas, mais qu’est-ce que le rhume est handicapant avec le nez qui coule, ou qui est bouché, avec le pourtour des yeux gonflé, avec un mal de crâne sourd, et des ennuis de sommeil. La meilleure solution, c’est d’éviter les médicaments chimiques pour se tourner vers des tisanes qui suffisent généralement à calmer le rhume.

Quoi d’autre ?

*

– La grippe.

Exact aussi. La grippe, qu’on appelle aussi influenza, est une maladie due à des virus influenzae. Elle touche tout le système respiratoire et peut être dangereuse généralement à cause des complications qui surviennent surtout chez les gens qui sont immuno-déficients comme les personnes âgées ou les malades chroniques. On raconte (pour mieux vendre le vaccin) que la grippe tue des milliers de personnes chaque année, mais en réalité, ce sont les complications (pneumonies, etc. …) qui tuent plutôt que la grippe en soi.

Un vieux proverbe dit qu’une grippe non soignée disparaît au bout de sept jours alors que si elle est soignée (sous-entendu par la médecine officielle), elle ne dure qu’une semaine (une autre manière de dire qu’on n’a pas de médicaments contre la grippe), mais je vous conseille quand même, en cas de fièvre de plus de 38,5°C pendant plus de jours, accompagnée d’essoufflement au repos et de douleurs à la poitrine, d’aller saluer votre médecin généraliste pour lui expliquer que des complications possibles arrivent…

Une autre maladie, Gérard ?

*

– Heuuuuuuu… ? Le Covid ?

Oui, je vois… Merci, Gérard, tu peux t’asseoir…

LA Covid-19 étant une maladie récente (et du genre féminin malgré les innombrables prétendus spécialistes qui mettent cette maladie au masculin), on peut difficilement prédire comment elle va se comporter dans les mois et les années qui suivent.
Reviendra-t-elle chaque année dès l’automne, ou pas, on n’en sait rien. Va-t-elle devenir plus ou moins mortelle, plus ou moins virulente, …, on n’en sait rien.

Dans le doute, abstiens-toi … de prendre des risques ! (pour parodier le proverbe)

Booster son système immunitaire est probablement la meilleure manière de se protéger (et c’est valable pour toutes les maladies).

Contactez « Ma Santé Autrement » (0491555844) pour plus d’informations sur ce que nous proposons pour vous y aider…

D’autres pathologies assez contagieuses en cette saison ?

*

La rhinopharyngite, une infection des voies respiratoires hautes : le nez coule et la gorge fait mal. C’est une maladie causée par non pas UN seul virus mais par une centaine de virus différents, des virus qui se transmettent d’une personne à l’autre par l’intermédiaire de gouttelettes contaminées (toux, éternuements, serrement de main ou contact avec des objets contaminés). Pas étonnant que ce soit une des maladies les plus fréquentes…

*

L’angine est une infection au niveau de la gorge (là où se trouvent les amygdales, mais elle peut s’étendre à l’ensemble du pharynx) : mal de gorge violent, difficultés à la déglutition, courbatures et perte d’appétit sont fréquents. Peut être virale ou bactérienne, et dans ce cas, attention aux éventuelles complications (phlegmon, otite, sinusite, etc.).

*

La sinusite est une inflammation des muqueuses qui tépissent l’intérieur des sinus, empêchant le bon drainage du mucus vers le nez, ce qui permet aux vilains microbes de se multiplier. Avec une sensation de pression sur le visage, des maux de tête, le nez constamment bouché, …

On parle d’une sinusite chronique quand une sinusite persiste plus de douze semaines, c’est dire s’il s’agit d’une looooongue maladie !

*

La pharyngite, c’est l’inflammation du pharynx. Soit une pharyngite infectieuse causée par des virus ou des bactéries, soit une pharyngite non infectieuse. De toute façon, infectieuse ou non infectieuse, attendez-vous à un mal de gorge, une sensation de sécheresse, de la toux à revendre, un enrouement pire que celui de Carla Bruni, des démangeaisons ou même des brûlures.

*

La trachéite désigne une inflammation de la muqueuse de la trachée qui est généralement provoquée par une infection virale de la sphère ORL. C’est déjà en soi une complication d’une bronchite, d’une laryngite, d’une pharyngite, d’une rhinopharyngite… Les symptômes : des quintes de toux sèche, de la fièvre, le nez qui se transforme en chutes du Niagara, et une voix de canard (voire plus de voix du tout).

*

La bronchite, c’est une inflammation des bronches dont les parois sont enflées et couvertes de mucus généralement suite à une infection virale, d’où respiration difficile, souffle coupé, toux profonde et expectorations.

*

Quittons le système respiratoire pour le système digestif, avec la gastro-entérite. Pendant deux-trois jours, vous connaissez les joies des nausées, des vomissements, des crampes abdominales et de la diarrhée grâce à de gentils virus ou de sympathiques bactéries qui se transmettent principalement par les mains, l’eau et les aliments contaminés (depuis le mois de mars, on vous dit de vous laver les mains!)…

*

Une dernière maladie de la saison froide : l’otite, une infection de l’oreille moyenne. Douleur à l’oreille, sensation d’oreille bouchée, perte de l’audition, sensations de vertiges, fièvre. Dure huit à dix jours, mais pour diminuer instantanément la douleur, petit truc :

– Prendre un oignon, le hacher et le faire chauffer (sans matière grasse, le four à micro-onde convient parfaitement).

– Préparer un mouchoir assez fin et une serviette.

– Emballer l’oignon encore chaud (attention quand même aux brûlures !) dans le mouchoir et le poser sur l’oreille douloureuse.

– Mouiller la serviette d’eau glacée et l’enrouler autour du cou.

C’est ce que l’on appelle un « bain dérivatif »…

%d blogueurs aiment cette page :